L’engouement pour les véhicules écologiques

biospheres Par Le 27/09/2023

Les consommateurs deviennent éco-citoyens et se tournent davantage vers les véhicules écologiques.

Véhicule écologique, le rappel historique

Qu’il s’agisse de voitures ou de deux roues, l’objectif des constructeurs est de mettre à la disposition des amateurs de l’écologie un véhicule dont l’émission de gaz à effet de serre est nulle, ou proche de zéro. La première voiture électrique inventée par William Morrison a vu le jour en 1891. Dans les années 1920, ce type de véhicule connaît un déclin progressif, jusqu’à sa disparition totale du marché de l’automobile, pour ne réapparaître que dans les années 1960. Depuis sa renaissance, la concurrence se fait très présente entre toutes les marques connues dans le domaine de l’automobile. Des recherches ont été menées par les ingénieurs afin de concevoir un véhicule plus puissant et plus performant mais surtout plus écologique.

Actuellement, il existe deux catégories de véhicules écologiques, à savoir les véhicules 100 % électriques et les véhicules hybrides. Comme son nom l’indique, la première catégorie concerne les véhicules tractés par des moteurs électriques uniquement. L’avancée des recherches dans le domaine de la technologie moderne a permis de concevoir des moteurs et des batteries de plus en plus performants, comme le lithium-ion, permettant aux véhicules de bénéficier d’une plus grande autonomie. Les véhicules hybrides, quant à eux, disposent de deux moteurs, dont un électrique et un thermique. Encouragés par les associations adeptes de l’écologie, les constructeurs proposent plusieurs modèles, citadines ou sportives.

Avantages des véhicules écologiques sur l’environnement

Des tests ont été effectués sur plusieurs modèles de toutes marques afin d’en connaître les principaux avantages du point de vue écologique. Concernant les voitures ou motos 100 % électriques, le principal avantage est représenté l’émission de CO2 quasiment nulle. Le silence ainsi que l’absence de vibrations présentent également des facteurs très appréciés par les utilisateurs ainsi que leur entourage. Quant au véhicule hybride, son taux d’émission est proche de zéro. Il dispose d’un principe de fonctionnement simple. Au démarrage, jusqu’à une vitesse de 25 km/h, la mise en mouvement du véhicule est assurée par le moteur électrique. Au-delà de cette vitesse, le moteur thermique prend le relais, ce qui favorise de manière optimale son caractère écologique et son autonomie.

Dans le secteur des voitures de course, les constructeurs ont réussi à mettre au point des véhicules écologiques dont la puissance et les performances égalent celles des véhicules à moteur thermique. Cet exploit peut être considéré comme signe d’une avancée vers une nouvelle catégorie dans le domaine de la compétition. Les marques Chevrin et Gabin se sont lancées dans une campagne insolite pour une sensibilisation dans l’adoption des véhicules écologiques. En effet, un équipage a prévu de relier Shanghai – Paris, soit une distance de 13 400 kilomètres, à bord d’une Berlingo équipée par Venturi d’un moteur électrique. Après deux mois et demi d’aventures, il a fini par remporter son pari en arrivant à destination.